GRP Tour du Tanargue, étape 3
>>
Accueil
>
Itinérance
>
GRP Tour du Tanargue
>
GRP Tour du Tanargue, étape 3
LOUBARESSE

3. GRP Tour du Tanargue, étape 3

Sommet et points de vue
Embarquer cet élément afin d'y avoir accès hors connexion
L'étape 3 du Tour du Tanargue est sans aucun doute la plus majestueuse (et la plus longue). En ligne de crète sur une large partie de l'itinéraire, elle vous entraine dans des ambiances sauvages et montagnardes de landes et de genêts avant de redescendre à l'étage des châtaigneraies. Dépaysement garanti.
En atteignant le Col de Meyrand vous découvrirez un chemin offrant un point de vue panoramique bordé de plantations de pins. Vous alternerez entre paysages ouverts et petites forêts. Le sentier continue vers les crêtes rocheuses jusqu’à la Cham du Cros, en passant par le sommet de Méjean. Cette étape est l’occasion de parcourir un paysage de landes, mêlant genêts, bruyères et ajoncs. La descente s’amorce doucement vers Rocles.

1 patrimoine à découvrir

  • Géologie

    Le géosite des Fourniols

    Les roches qui sont visibles ici sont âgés de près de 290 millions d’années ! Elles illustrent une période géologique nommée le Permien. A cette époque, presque toutes les terres émergées étaient fusionnées en une sorte de super-continent nommé Pangée. Celle-ci était entourée d’un océan unique, la Panthalassa.

    Le climat de l’époque était en pleine transition : suite à une période de refroidissement marqué, la Terre entrait dans une phase plus chaude et plus sèche, avec des saisons contrastées sur les continents. A l’époque, la France avait une position géographique proche de l’équateur !
     
    A cette époque, les reliefs du Massif Central étaient plus hauts qu’aujourd’hui. Ces reliefs étaient soumis à une érosion intense, et les particules sédimentaires allaient s’accumuler dans les plaines d’inondation environnantes, au sein desquelles se trouvaient des rivières et des lacs. Les roches visibles ici ont été déposées par ces rivières et ces lacs sur les continents, et non dans la mer. Ces roches doivent leur couleur rouge à des oxydes de fer accumulés sous le climat chaud et aride de l’époque.

    Le site des Fourniols est spectaculaire car il préserve des millions de terriers de petits animaux qui vivaient sur les bordures des lacs de plaines. Ces terriers fossilisés, appelés « Scoyenia », ont été creusés par des petits arthropodes (larves d’insectes, petits crustacés, …) qui se déplaçaient dans les sédiments fins à la recherche de nourriture. Les terriers sont rectilignes à légèrement courbés, horizontaux à obliques, font de 3 à 20mm de diamètre en moyenne, et certains peuvent dépasser les 80 cm de longueur.

    Le nombre incroyable de terriers traduit l’abondance de leurs auteurs et la richesse en nourriture de cet habitat particulier.

    En Ardèche, des roches à peine plus jeunes ont livré des frondes de conifères et de ptéridospermales (plantes souvent appelées à tort « fougères à graines »). Elles ont aussi livré des empreintes de grands amphibiens et reptiles appartenant à des groupes très divers (amphibiens temnospondyles, reptiles araeoscélidiens et reptiles pélycosauriens).

Description

  1. Au-dessus de l’église emprunter un tronçon du GR4 (rouge et blanc) en direction du col de Pratarabiat.
  2. Prendre à droite la direction du col de Meyrand.
  3. Au col de Meyrand, couper la route et prendre en face la piste de Coucoulude.
  4. Au carrefour de Coucoulude, prendre la piste qui descend.
  5. Après avoir traversé un ruisseau remonter la piste sur un kilomètre. Dans le grand lacet (poteau la Grangette), prendre en face.
  6. emprunter la draille à gauche dans la forêt qui monte vers le sommet de Méjean.
  7. Continuer vers les crêtes rocheuses et longer une plantation de pins. Le sentier débouche sur une large piste. Prenez à gauche. Le sentier longe la piste entre des arbres.
  8. Gardez la direction plein est et suivez la piste qui passe au sud sous le Mont aigu et le sommet de Sucheyre, et contourne le suc du Capitaine par le nord.
  9. Au col du Merle rester en crête et prenez une piste herbeuse qui se termine en cul de sac ; tourner à droite.
  10. Montez jusqu’au sommet rocheux et de là, suivez en lisière la plantation de résineux jusqu'à l'altitude 1208.
  11. Obliquez vers le sud et suivez le long vallon de la Cham du cros.
  12. Après être passé à proximité de deux ruines de cabanes de berger, descendez vers de gros blocs rocheux.
  13. Tournez à droite, et suivez le chemin muletier qui descend jusqu’au hameau du Vernet.
  14. Dans la châtaigneraie prendre un chemin qui mène à la croix du Coulet, et descendre en direction du Jal.
  • Départ : Loubaresse
  • Arrivée : Le Jal (Rocles)
  • Communes traversées : BORNE, JAUJAC, JOANNAS, LA SOUCHE, LABOULE, LOUBARESSE, ROCLES et VALGORGE

Recommandations

Attention, sentier long et peu fréquenté, bien prendre de l'eau.